Gérer les talents en 2018 : 4 tendances et conseils

Durée de la lecture : 3 à 4 minutes

2018 sera-t-elle synonyme de développement et de gestion des talents dans votre organisation ? Parfait ! Nous allons vous aider à faire le tri parmi les tendances intéressantes, afin de vous guider lors des 12 mois à venir. En voici quelques-unes, accompagnées de nos conseils pour bien démarrer l’année.

1è tendance : améliorer les performances, augmenter la productivité

Lorsque l'on examine de près les tendances en matière de RH, un fil rouge se détache : booster les performances et la productivité. Cela signifie d’une part une plus grande attention accordée au développement personnel, d’autre part des modifications dans la façon de travailler ou dans la structure de l'organisation.

Cette attention particulière accordée au développement personnel concernera plus particulièrement les employés déjà en place. Les talents se font rares, il est donc logique de se focaliser sur un vivier déjà présent. Les activités de développement seront axées sur l’amélioration des prestations. Autrement dit, développez les talents riches en potentiel en vous focalisant sur le futur. La numérisation constitue un élément important. Tout comme la culture du feed-back, en phase de changement actuellement. Celui-ci se fait plus direct, pour une application plus concrète. Disposez-vous déjà d’un outil pratique de feed-back ?

Abordons maintenant les structures organisationnelles. De plus en plus souvent, les organisations réfléchissent en termes de rôles, lesquels viennent supplanter les fonctions. Cela signifie que les employés exécutent des projets et des tâches plus proches de leurs talents, et qu’une plus grande attention est accordée à la contribution de l’employé à l’organisation. Il n’y a pas si longtemps, on parlait surtout de « job crafting » : il s’agissait alors de modeler une fonction pour qu’elle « colle » mieux aux besoins et talents de la personne. À ce stade de développement, les capacités – qualitatives et quantitatives – ainsi que les savoir-faire nécessaires à un projet spécifique sont examinés. Les souhaits, les besoins et les capacités des employés sont connus, il est donc plus facile de mettre au travail la personne la plus qualifiée. Un tel rôle peut s’avérer très différent des responsabilités habituelles de l’employé. Les fonctions sont donc aménagées avec une plus grande flexibilité, avec pour base les talents. Au lieu d’être statiques, les fonctions deviennent flexibles.

Cette approche offre un autre avantage : travailler sur la base des rôles et des talents permet de dialoguer en termes de talents, autrement dit de créer une ambiance plus positive.

Conseil : Faites en sorte que les employés découvrent leurs talents et leurs points faibles, et faites-les travailler là où ils seront en mesure de contribuer de façon optimale. Comment ? En ne s’arrêtant plus aux fonctions, et en raisonnant en termes de rôles.
 

2è tendance : Plein feux sur les équipes

Alors que par le passé les organisations étaient constituées selon un modèle « top-down », elles fonctionnent aujourd'hui de plus en plus souvent en mode « bottom-up ». L’importance de la hiérarchie diminue, ainsi que la focalisation sur le management. Aujourd'hui, ce sont les individus et les équipes qui comptent. Axées sur les rôles plutôt que les fonctions, ces équipes ne sont plus constituées sur la base d'employés et de fonctions, mais des savoir-faire ou des talents nécessaires à l'accomplissement du projet.

Une fois l’équipe constituée, il est crucial qu’elle reste aussi productive que possible. Le feed-back mentionné plus haut en fait partie intégrale, mais aussi la connaissance des chacun des talents des autres joue un rôle important. Une fois que chaque membre de l'équipe sait à qui s'adresser sur la base de ses talents, les performances de l’équipe augmentent. D’autre part, cela fournit une indication quant au style de management le plus adapté.

Conseil : Informez les membres de l’équipe des talents respectifs des uns et des autres, par exemple en organisant une journée d’équipe. Un coach d’équipe peut vous assister lors de la composition de modes de travail, et pour discuter de façon constructive des talents respectifs.
 

3è talent : Des équipes plus fortes grâce aux People Analytics

L’analyse des talents est au cœur des activités autour de la gestion des talents. D'où son inestimable valeur. Connaître les capacités, les talents et potentiels de développement des employés d’une organisation est indispensable à la bonne santé de celle-ci, aujourd'hui et dans le futur. En plus d’augmenter la productivité et le bien-être des employés et des équipes, cela permet aussi de mettre en adéquation plus efficacement les nouvelles opportunités et les talents présents.

Un planning stratégique du personnel constitue un des principaux thèmes de 2018 ; connaissez-vous le potentiel (quantitatif et qualitatif) de vos employés, et le type d’employés dont vous aurez besoin dans 3 ans ? Les People Analytics peuvent vous aider à déterminer les propriétés des meilleures équipes et personnes. Ce n’est pas pour rien que les big data deviennent de plus en plus intéressantes en termes de capital humain, puisqu’elles permettent de mieux gérer celui-ci. Le challenge consiste à faire le lien entre des rapports intéressants, visuellement alléchants, et la pratique, afin de consolider la prise de décisions.

Une fois que les capacités des personnes, leurs besoins et leur potentiel sont connus, il ne reste plus qu’à créer les opportunités qui déclencheront les talents d'un individu. Et puisque sur la plan technologique, les possibilités sont présentes, autant en profiter !

Conseil : Pour une mise en œuvre efficace des People Analytics, il faut commencer par collecter les données pertinentes – KPI, chiffres en matière de congés maladie, talents. Un spécialiste peut vous aider à distiller de ces data les informations utiles, à conditions que lesdites data soient présentes ! Commencez dès aujourd'hui à rassembler celles-ci.
 

4è tendance : Être un bon employeur

Être un bon employeur : voilà une tendance qui gagne chaque année en popularité. Votre rôle en tant que « patron » est essentiel. Une employabilité sur la durée, l'« employee journey » (c’est-à-dire le niveau de l’expérience employé) et l’« employer branding » joueront un rôle essentiel durant l’année à venir. Les attentes des employés sont élevées. Ils sont à la recherche d'une expérience de travail attractive et agréable en termes d’engagement, de culture et de gestion des performances.

Conseil : Vous n'avez pas encore travaillé sur votre marque employeur ? Commencez le plus vite possible. Quel image souhaitez-vous donner en tant qu’employeur ? Vos agissements sont-ils conformes à cette image ?
 

Avec quel(s) thème(s) RH appuyez-vous vos actions ?