Orientation client

L’intérêt de la vente consultative repose en grande partie sur une bonne orientation client. Cela signifie qu’il faut examiner les besoins et les souhaits du client et y réagir en tenant compte des coûts et des avantages de l’organisation en question.

L’avenir de l’assessment

Le « serious gaming » ou jeu sérieux est un tout nouveau phénomène du monde du recrutement et de la gestion des talents. La rumeur court que dans le futur, les jeux seront déterminants lors du processus de sélection des candidats. Dans quelle mesure le « serious gaming » peut-il être un atout pour votre organisation ?

Job crafting : 5 conseils pour les managers

Le concept de job crafting est apparu il y a quelques années et n’a rien perdu de son intérêt. En effet, il contribue de façon importante à la motivation et l’engagement du personnel et à la flexibilité de l’organisation. Le job crafting ne signifie pas qu’il faille en une fois créer le job de ses rêves – pour autant que cela soit possible – mais plutôt être en mesure d’influer en continu sur la conception de sa fonction. Étape par étape et par quelques petites modifications, la fonction est ainsi façonnée sur mesure, tout en respectant les objectifs de l’organisation. Ce façonnage doit aboutir à un travail qui « colle » en quelque sorte à la motivation et aux talents de l’employé, lequel se sent plus inspiré et gagne en productivité. Dans l’ensemble, l’employé est plus impliqué, plus motivé et ressent plus de bonheur au travail.

3 étapes pour mettre les talents au service de vos objectifs stratégiques

Pour atteindre ses objectifs stratégiques, une organisation a besoin d'employés talentueux. Idéalement, elle met en adéquation lesdits talents et le plan annuel de l’organisation. Actuellement, dans de nombreuses organisations, la gestion des talents reste souvent l’apanage des ressources humaines. 

The middle ground is going away: how ready are you?

As a professional sales and leadership trainer with over 24 years experience around the world, I have seen several changes in how successful sales is both seen and executed by sales people and viewed and received by their customers. In the past it was all about “solution selling”. This largely involved customers telling you what they wanted and then configuring your products and services to match as many of the customer’s requirements as possible. The value lay largely in the products and services. The customer was also prepared to pay a small premium for your product knowledge and expertise. If you did this often enough then even an average sales person (or a ‘talking brochure’) could enjoy a respectable level of success.

Pages